Nous n’arrivons pas à avoir d’enfant : pourquoi m’a-t-on prescrit un test génétique ?

Nous n'arrivons pas à avoir d'enfant : pourquoi m'a-t-on prescrit un test génétique ?

La fertilité peut être affectée par de multiples facteurs : âges de la femme et de l’homme, pathologies diverses et traitements, expositions à certains produits toxiques…
Il peut exister aussi des causes génétiques à l’infertilité, pour l’homme comme pour la femme. Selon le contexte, dans le cadre des examens visant à identifier les causes de l’infertilité, il se peut que l’on vous prescrive un test génétique.

Dans quelles situations un test génétique peut être prescrit ?

La consultation peut conduire à suspecter une anomalie génétique lorsque existent, par exemple, des antécédents familiaux particuliers, des fausses-couche à répétition, ou encore des anomalies du spermogramme ou de l’ovulation…

Il est possible d’être porteur d’une anomalie génétique qui n’a pas de conséquence sur la santé en général, mais qui peut expliquer entre autres l’infertilité ou des fausses couches répétées.

Qu’est-ce qu’un examen génétique ?

Il s’agit d’une simple prise de sang, qui est envoyée dans un laboratoire de génétique.
Comme pour tout test génétique, avant de donner votre consentement à sa réalisation, le prescripteur vous apportera toutes les explications nécessaires notamment sur les résultats attendus. C’est le médecin qui vous a prescrit le test qui vous en communiquera les résultats.

La découverte d’une anomalie génétique ne signifie pas que vous ne pourrez pas avoir d’enfant, mais elle peut parfois expliquer votre infertilité et permettre à l’équipe médicale de vous proposer la prise en charge la plus adaptée à votre situation.